Le 3ème album et son histoire...

En préparation pour l'automne 2021 - Double-album 20 titres

"De la création de l'Univers au possible avenir de l'Humanité... Une Odyssée musicale à travers l'Espace, les continents et les océans..."

PARTIE I - AUX ORIGINES

1/ GENESIS

Notre 3ème album s'ouvrira sur l'un des morceaux les plus épiques que nous ayons composés jusqu'ici : Genesis. Il est le premier des quatre morceaux de la partie 1 intitulée "Aux Origines". Toute l'intensité de l'orchestre symphonique, soutenue par de puissantes percussions, se mêlent à la voix lyrique de Véronique. Pour nous, ce morceau évoque ainsi musicalement les premiers instants de l'Univers, sa puissance créatrice et son expansion...

 

2/ PANGAEA, LE CONTINENT UNIQUE

Pangaea est le terme latin utilisé pour désigner la Pangée, le continent unique des premiers âges de la Terre. Le morceau est plus calme, en comparaison de Genesis. Les séquences basses couplées aux altos, violoncelles et contrebasses introduisent le morceau, rappelant l'élément liquide du premier océan dans lequel se sont formées les premières bactéries. L'Évolution se poursuit. Les cordes, les cuivres et les percussions évoquent quant à eux l'apparition des premiers dinosaures puis la dérive des continents...

 

3/ DE TOUMAÏ À NÉANDERTHAL

Le troisième morceau de ce futur album parle de nos lointains ancêtres. Les dernières découvertes archéologiques ont mis au jour un squelette d'hominidé baptisé Toumaï. Celui-ci a vécu il y a près de 7 millions d'années. Nous voulons évoquer avec ce morceau instrumental l'évolution des premiers hommes, des cueillettes à la découverte du feu, des premiers silex aux premières peintures rupestres mais également les tout premiers instruments de musique (flûtes taillées dans des os et des morceaux de bois, premières percussions...). Ce sera un voyage musical fait de paysages sonores, dans notre lointain passé...

4/ MÉMOIRES DE BABYLONE
Le quatrième et dernier morceau de la partie 1 nous emmène cette fois plusieurs milliers d'années plus tard dans l'ancienne Mésopotamie, sur les bords du Tigre et de l'Euphrate. Cette région qui couvre aujourd'hui une partie de l'Iran et de l'Irak a vu naître une des civilisations les plus fascinantes et mystérieuses que le monde ait connu : les Sumériens. Il faut savoir qu'ils ont en particulier développé les premières sociétés urbaines avec l'apparition des premiers États, régis par leurs propres institutions. Ils ont aussi mis au point de nouvelles techniques dans l'agriculture, l'architecture, la métallurgie, l'astronomie, la médecine, ainsi que les échanges commerciaux. Initiateurs de systèmes de numération, ils sont aussi à l'origine de l'écriture cunéiforme. Ce morceau, aux sonorités moyen-orientales, empruntera une partie de leurs textes sacrés. Le premier, "l'Enuma Elish", évoque la génèse sumérienne. Le second s'intitule "L'Épopée de Gilgamesh" et a fortement influencé le récit biblique du Déluge et l'histoire de Noé... Les textes seront chantés par Véronique en Sumérien. Nous avons reçu pour cela l'aide du Professeur Pascal Attinger, sumérologue à l'Université de Berne, pour la transcription phonétique. Une belle collaboration, un grand merci à lui !

PARTIE II - AFRIQUE

5/ SIRIUS OU LE MYTHE DOGON

Le cinquième morceau de l'album sera «Le Mythe Dogon». Les Dogons forment une ethnie du Mali situé en Afrique de l'Ouest. Étudiés par l'ethnologue français Marcel Griaule qui vécut plus de quinze ans parmi eux, ils ont une mythologie et un savoir incroyable. Leur dieu créateur Amma, après avoir formé les étoiles, le Soleil et la Lune, modela la Terre dans de l'argile. De cette argile naquirent aussi huit petits génies, les nommo, qui eurent pour descendance huit familles : les huit tribus du peuple Dogon. Ce qui devient étonnant, c'est qu'ils affirment que les huit nommo sont venus de l'étoile Sirius il y a bien longtemps et ont transmis leur savoir à quelques initiés. En effet, les Grands prêtres Dogon savent depuis des générations que Sirius est accompagnée d'une autre étoile dont ils connaissent la taille, la densité et la durée de révolution autour de Sirius. Ils l'appellent «Po Tolo». Les astronomes ne l'ont découverte grâce à leurs téléscopes qu'en 1836 et identifiée comme étant une naine blanche (petite étoile très dense) qu'en 1915. Les Grands prêtres enseignent aussi que la Voie Lactée est animée d'un mouvement en spirale, auquel participe notre système solaire, que Jupiter a quatre satellites principaux, que Saturne a des anneaux et enfin que la Terre tourne autour du Soleil ! En Europe, il faudra attendre des noms illustres comme Copernic, Galilée ou Newton pour confirmer certaines de ces connaissances...

 

6/ KILIMANJARO

Le sixième morceau a pour nom la montagne la plus haute d'Afrique, située au nord-est de la Tanzanie. Elle est composée de trois volcans éteints : le Shira à l'Ouest (3962m), le Mawensi à l'Est (5149m) et le Kibo, situé entre les deux et point culminant avec le pic Uhuru (5891m). Ce morceau est donc un mélange de sonorités africaines, où les chants maasaï se mêlent au langage click des Bushmen, où l'ambiance de la savane et de la jungle enveloppe les marimbas et les djembés.

PARTIE III - EUROPE

7/ SAISONS

Le morceau commence à la fin de l'hiver, lorsque les premiers perce-neige déploient leurs pétales. La Nature, endormie par le froid, retrouve des forces nouvelles et la douceur printanière permet à la végétation de reprendre vie. Vient l'été et la Nature s'exprime à travers une multitude de sonorités. Puis l'automne pare la végétation de ses couleurs flamboyantes. C'est aussi l'heure pour le cerf, seigneur de nos forêts, de faire entendre son brâme.Les premières tempêtes annoncent aussi les premiers froids. Et la Nature retourne alors lentement à son sommeil hivernal...

 

8/ LE VOYAGE DES OIES SAUVAGES

Ce morceau est particulièrement cher à Véronique, elle vous explique pourquoi au paragraphe suivant. Ce sera également sa première composition pour Fragrance of Love, elle composera au piano et au tin whistle le thème principal, et de mon côté j'orchestrerai le morceau.

«Lorsque j'étais enfant, j'étais solitaire et déjà très proche de la nature. J'adorais regarder passer les oies sauvages, fascinée, émue, rêveuse. J'aurais aimé pouvoir les rejoindre, m'envoler avec elles comme dans «le merveilleux voyage de Nils Holgersson», survoler de magnifiques paysages, me sentir libre, sans soucis ni contraintes... Alors je m'allongeais dans l'herbe, je fermais les yeux, et j'imaginais l'envol... Je laissais vagabonder mon esprit et vivais intérieurement de merveilleux moments. Par ce morceau, nous espérons retranscrire la beauté du vol des oiseaux migrateurs, mais aussi l'épreuve physique qu'ils connaissent tout au long de leur voyage”...

PARTIE IV - REGIONS ARCTIQUES

9/ NUNAVUT

Le Nunavut est un territoire fédéral du Canada majoritairement peuplé par les Inuits. Ceux qu'on a longtemps appelés de façon discriminatoire et à tort Eskimos ("mangeurs de viande crue") ont un style de vie particulièrement adapté à la rudesse du climat arctique. La terre et la mer sont les parties centrales de leur culture dont ils tirent les ressources qu'ils partagent avec leur communauté. La mythologie, les récits, la musique, la danse, la gravure et la peinture transmettent de génération en génération la richesse de ce peuple. Ce morceau s'inspire à la fois des transes chamaniques, du chant de gorge inuit typiquement féminin, le tout accompagné de percussions.

 

10/ AURORA BOREALIS

Aurora Borealis (aurore boréale) est un morceau très éthéré où la voix de Véronique se fond aux nappes entremêlées des synthétiseurs. Ce morceau se veut épuré afin de rendre hommage à la beauté de ce phénomène atmosphérique fascinant des pôles terrestres.

PARTIE V - AMERIQUES

11/ LA PROPHETIE DU BISON BLANC

Le morceau "La prophétie du Bison Blanc" ouvre le deuxième disque. Il va vous transporter vers les plaines amérindiennes où les douces mélopées des flutes chamaniques se mêleront aux incantations et aux tambours sioux, le tout accompagné par les cordes d'un orchestre symphonique. Ce titre nous a été inspiré par la lecture, il y a quelques années, du récit sioux Lakota sur la femme Bison Blanc. Ce récit, transmis de génération en génération, parle de la venue au sein de la tribu des "Sans-Arcs", d'une femme d'une grande beauté, toute vêtue de blanc et semblant flotter plutôt que marcher. La tribu souffrait cette année-là de famine. Et Petsan Win, la Femme Bison Blanc, vint avec un cadeau de Wakan Tanka, le Créateur. C'était une pipe sacrée qu'elle utilisa lors d'une cérémonie rituelle afin de prier en direction des quatre points cardinaux et d'instruire le peuple. Quatre jours passèrent. Le peuple apprit ainsi sept rituels. Puis Petsan Win conduisit la tribu vers une colline et elle s'éloigna pour se changer en bison blanc. Au pied de la colline, la tribu aperçut alors un troupeau de bisons prêts à offrir leur chair afin qu'elle puisse vivre. La Femme Bison Blanc avait annoncé son retour et le commencement de temps nouveaux. Ils seraient précédés de la naissance d'une femelle bison blanc, dont la robe changerait quatre fois de couleurs au fil de sa croissance, se référant ainsi aux quatre points cardinaux.  Or, en 2005 est né le bison blanc femelle "Prophétie" au centre ethnoculturel Kanatha-Aki, et au fur et à mesure de sa croissance, sa robe changea de couleur...

 

 

 

 

12/ TIAHUANACO : LA PORTE DU SOLEIL

Partons avec ce morceau pour l'Amérique du Sud, non loin des rivages du lac Titicaca. Les civilisations pré-incas et la Cordillère des Andes notamment, ont été nos principales sources d'inspiration. La porte du Soleil de Tiahuanako avait probablement une fonction astronomique, ce qui lie ce titre à l'une des thématiques de ce nouvel album, à savoir la place de la Terre au sein de l'Univers. Ce sera aussi l'occasion pour nous d'utiliser nos ocarinas (l'oiseau et le galet double), fabriqués par Olivier Gosselink : www.musiquedeterre.fr

 

 

 

 

 

 

La suite à découvrir prochainement... Cette page sera mise à jour au fur et à mesure, nous dévoilerons le thème des morceaux petit à petit jusqu'à la sortie de l'album. Revenez de temps en temps !  :)